#Bionicle20ans : Récapitulatif des créations de février sur 2002

Le projet collaboratif francophone #Bionicle20ans continue d’inspirer la fibre créative des fans ! Retour sur les créations du mois de février 2021.

Après les très belles réalisations de janvier, retour dans cet article, donc, sur les créations postées en février qui sont presque toutes liées à 2002, seconde année ayant permis d’asseoir l’intérêt et la popularité de la franchise Bionicle, avec en prime des petits commentaires de la part de leurs créateurs :

Fan-Arts

Katsuhono

On commence directement avec le tout premier fan-art vidéo du projet réalisé par un nouveau venu au sein de ce dernier, Katsuhono :

Tahu

Réalisée en 3D, cette animation qui a demandée six mois de travail est un véritable hommage à 2001 et plus précisément aux vidéos d’introduction des premiers Toa. Plus d’informations sont disponibles dans cet article, la description de la vidéo ainsi que sur le compte Twitter de Katsuhono.

Nuparu556

C’est ensuite au tour de Nuparu556 de continuer à nous régaler avec deux nouvelles illustrations :

Dessin d’ambiance illustrant des Kohrak profitant de la nuit pour attaquer Ko-Koro, avec Matoro au centre. Ce dessin est un rough simple fait à la tablette graphique sur Photoshop.

Un Boxor stylisé, et un peu plus bourrin. Il s’agit aussi d’un rough simple fait à la tablette graphique.

MOC

En plus du thème commun « Recycle l’essaim » présenté plus bas, le mois de février a aussi été l’occasion de mettre en avant des créations originales :

Nazemec

Tout d’abord, Nazemec signe son entrée dans le projet à travers une création qui se joue des conventions :

« Peux-tu faire un Bohrok en briques avec des articulations Mixels en deux heures ? »
Ainsi était formulé le défi initial, et ainsi naquit le Bohrick (pour Brick Bohrok), création librement inspirée de cette créature conçue à partir de pièces d’un vrac. Un recyclage de pièces variées en Bohrok, en somme…

Piruk

Piruk, quant à lui, continue sur sa lancée de 2001 avec un nouveau Toa :

L’idée du projet de recyclage de Bohrok a un peu écarté nos bons vieux Toa Nuva de la fête, alors pourquoi ne pas reprendre le concept de Toa Kohungaru du mois précédent et le plonger dans du Protodermis Énergisé ? Ainsi est né Toa Amuauhi, non pas du Vaporwave ce coup-ci, mais de sa cousine la « Future Funk » (sous genre de City Pop), avec des tons plus froids et sombres. Le masque est une création de James Mclay, et le MOC a été fait avec les mêmes outils et techniques que Kohungaru.

« Recycle l’essaim »

Pour février, le thème commun était centré sur les Bohrok et plus particulièrement leurs pièces. Comme vu dans l’histoire officielle avec les Boxor, les Matoran n’ont en effet pas attendu longtemps pour réutiliser les parties mécaniques de leurs adversaires afin d’en faire autre chose.
Le thème avait donc pour but de prolonger ce concept et de proposer des machines, véhicules et autres objets réalisés en partie à partir de leur pièces caractéristiques et qui auraient pu être inventés par des Matoran pendant ou après la guerre contre les six essaims et leurs reines.

LSKR

La réutilisation des têtes de Bohrok en guise d’ailes était le point de départ de cette création. Partir sur un design de moto volante a permis de rester sur un véhicule de petite taille sans avoir à s’encombrer d’un cockpit. La scie circulaire rétractable contribue à la forme dynamique et apporte de la jouabilité au véhicule.

Petit véhicule conçu pour creuser et se faufiler dans des galeries étroites et pouvant être transporté par le Pahga. De ce fait il devait être petit, simple et aller à l’essentiel, aussi bien en terme de forme que de construction. Cette dernière est faite autour d’une pièce de chenille agrémentée d’éléments de Bohrok qui permettent de définir son esthétique.

Le mécanisme « coup de tête » des Bohrok a servi de point de départ à ce véhicule. L’idée étant de le réutiliser pour simuler des pistons qui permettent aux jambes de s’étirer, provoquant ainsi l’élévation du cockpit. À l’origine prévu pour être une machine Onu-Matoran, la disponibilité des pièces en a décidé autrement. Toutefois le lien avec ces derniers a été conservé à travers la possibilité de transporter le Nuhpo sous lui.

L’idée de faire des objets « hors-normes » pour ce thème est arrivée dès le début afin de contrebalancer les autres véhicules plus sérieux et utilitaires qui allaient être proposés. La table de ping-pong s’est imposée par elle même assez rapidement en observant les pièces de corps de Bohrok qui pouvaient être réutilisées pour réaliser la table ainsi que les réceptacles à Krana qui avaient la forme de raquettes.

Nuparu556

Le but de Rushor est dans la continuité du Yeetor, mais sur un principe différent : Nuparu l’aurait créé en s’inspirant de la capacité des Bohrok à se déplacer rapidement en boule. Le Rushor possède deux « fonctions » : un siège éjectable qui s’active quand on appuie sur le pare-chocs qui se trouve à l’avant, ainsi qu’un moteur à friction caché à l’intérieur qui permet de lancer le véhicule à toute vitesse.

Précurseur du Rushor, le but derrière la création du Yeetor était de s’inspirer de l’histoire de 2002 en imaginant quelles nouvelles itérations du Boxor auraient pu être faites. Beaucoup de points communs avec le Boxor, notamment en terme de couleurs et de pièces utilisées. Le MOC a deux fonctions (non testées) : ses jambes amortissent les chocs et peuvent le faire bondir, tandis que ses bras sont articulés autour d’un corps de Toa Mata.

Pnicful

Quelques ingénieurs Ta-Matoran ont réfléchi à comment construire des armes, rapidement, et assez puissantes pour rivaliser avec les nuées de Bohrok. Quelques pièces détachées et une vieille pompe à lave plus tard, la Garde de Ta-Koro se tenait prête pour la bataille.

Les constructeurs Matoran eurent besoin de recouvrer des morceaux de leurs villages dans les eaux de Ga-Wahi, après l’attaque des Pahrak. Le scaphandre improvisé Bulle Gahlok fut une réponse adéquat à ce besoin

Les Ko-Matoran ne cherchant pas à mener une guerre sur le mouvement, ils voulaient avant tout tenir leur village à l’abri des Bohrok. À cet effet, le Canon Kohrak devint le bouclier de Ko-Koro, fusillant les Kohrak à distance avec des lances de glace. Peu mobiles, ils furent pourtant redoutables entre les mains des guerriers Ko-Matoran qui, malgré leur courage, sont encore aujourd’hui trop fiers pour remercier les ingénieurs Ta-Matoran.

Pour dégager les tunnels de Onu-Koro, engloutis suite à l’attaque des Gahlok, Nuparu se rendit vite compte du pouvoir de forage des boucliers de Nuhvok. Après « quelques » modifications sur un extracteur de minerais, la Foreuse Nuhvok était née.

Alors que les Le-Matoran ne savaient pas quoi faire des monticules de corps de Lehvak, ce sont les ingénieurs de Po-Koro qui les changèrent en grues mobiles pour aider à la reconstruction des villages.

Des véhicules bipèdes à l’image du Toa de la Pierre : rapides et puissantes sur le champ de bataille, elle sont aussi devenues des accessoires de sport. Quelques Po-Matoran eurent en effet vite fait d’imaginer l’avenir du Kolhii avec ces machines. Projet enterré après deux accidents en une matinée.

Quoi de neuf pour mars ?

Alors que l’année 2021 entre dans son troisième mois, le projet #Bionicle20ans reste bien sûr ouvert à tous et à tous les types de créations. Pour mars nous prioriserons (sans pour autant être une obligation) les créations centrées sur l’année 2003 : le réveil des Bohrok-Kal, la recherche du septième Toa et bien sûr l’affrontement contre Makuta et ses Rahkshi !

Dans cette optique, deux nouveaux thèmes communs sont lancés :

  • L’étable aux crabes Ussal : Réaliser un crabe Ussal en reprenant obligatoirement la base de corps créée par Kaukau (photos 1/2/3). La couleur, les yeux, les pattes, les pinces et autres ajouts esthétiques peuvent être modifiés à la guise du créateur.
  • La fabrique d’armures : À la manière des Rahkshi, réaliser une armure pour Kraata qui pourrait avoir sa place dans l’armée des Makuta. La seule restriction est de réutiliser obligatoirement au moins un réceptacle de Kraata (ou dos de Rahkshi). Ce dernier est pour rappel constitué de trois pièces (1/2/3). Hormis cela, votre imagination est la limite, toutes les variantes et formes que vous pouvez imaginer sont réalisables.

Dans les deux cas, MOCs réels ou virtuels sont acceptés tout comme les illustrations afin de permettre au plus grand nombre de participer.

Pour plus d’informations, vous pouvez vous reporter comme d’habitude au Google Sheets et à la section dédiée aux thèmes communs.

Partager l'article :
À propos de l'auteur : Pionnier de la communauté à l'époque où on l'appelait encore le RFFB (Réseau francophone des fans de BIONICLE), que l'ont trouvait déjà sur le forum de Jeuxvideo.com dédié à la franchise en 2005, Loserkiller a co-fondé Bionicle-Legends, tout premier forum français indépendant. Exposant régulier des stands BIONIFIGS, il tient la chaîne YouTube à succès Loosertribe.
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments