Résumé du lore de BIONICLE®, la saga épique entre SF et Fantasy

Image de couverture du LORE BIONICLE

BIONICLE est une franchise marquante par l’impact qu’elle a eu sur ses fans grâce à son univers épique et dense souvent mal connu. Celui-ci a été façonné au travers de romans et médias qui ont su évoluer avec l’âge de leurs lecteurs passés d’enfants à jeunes adultes, en développant d’années en années une trame plus sombre et plus complexe. Adapté également en bandes dessinées chez DC Comics pendant dix ans ainsi qu’en films d’animations, l’univers des héros Toa peut être difficile à appréhender, tant les médias de la franchise ont été diffusés de manière inégale selon les pays. Cette page vous propose donc un résumé du lore de Biological Chronicle. 


Apogée et déclin de Spherus Magna

Les Grands Êtres

Spherus Magna, planète des Grands Êtres lors de son Fracassement causé par le Protodermis en fusion
Spherus Magna, planète des Grands Êtres lors de son Fracassement causé par le Protodermis en fusion

La base du monde de BIONICLE est une espèce suprême appelée « Les Grands Êtres », que nous apprenons à connaître peu à peu au fil de rares allusions narratives, dans les médias de la franchise de 2001 à 2010. De ce que l’on sait d’eux, ils étaient des créateurs nés. Ils façonnaient, créaient et recréaient sans cesse dans le seul but de satisfaire leur culture du savoir et de la création.

Cent mille ans avant la quête pour le réveil de Mata Nui, et pendant plus d’une centaine de milliers d’années encore auparavant, les Grands Êtres vivaient en symbiose avec d’autres espèces au savoir inférieur : les Skrall, Agori, Glatorian, et d’autres, sur leur planète mère Spherus Magna. Ces espèces étaient majoritairement organiques, composées avant tout de chairs et superficiellement de métal, sous forme d’implants et d’augmentations cybernétiques.

Les Grands Êtres n’avaient pas d’égal ; ils étaient capables de créer l’impossible. Mais en dépit de leur infini savoir et de leurs capacités, leur faiblesse fût de ne jamais avoir été aptes à guider et gouverner les peuples placés naturellement sous leur autorité. Ils se révélèrent n’avoir que peu d’intérêt pour le gouvernement des choses et des âmes, souhaitant uniquement se dévouer à leur passion de la création.

La Guerre du Noyau

Deux combattants Glatorian, soldats de la Guerre du Noyau
Deux combattants Glatorian, soldats de la Guerre du Noyau

Ainsi, ils déléguèrent leur tâche à six Glatorian et un Skrall, deux espèces combattantes de la planète Spherus Magna, auxquels ils conférèrent d’incroyables pouvoirs. Chacun commandant à volonté un élément de la nature, ils furent placés pour régner sur les différentes tribus de la planète.

Mais ces Seigneurs des Éléments, lors de la découverte d’une substance inconnue hautement énergétique et incroyablement puissante dans le noyau de la planète, le Protodermis, déclenchèrent une guerre sans merci entre eux et chaque tribu.

Cette « Guerre du Noyau » fut tellement violente et totale entre les différentes tribus et armées Glatorian pour s’accaparer cette source d’énergie, qu’elle aboutit à la destruction de leur monde. Rongée par le Protodermis en son cœur, la planète se fracassa en trois gros fragments.


La création de l’Univers Matoran 

Le Robot du Grand Esprit

Le Robot du Grand Esprit explorant l'espace après la destruction de Spherus Magna
Le Robot du Grand Esprit explorant l’espace après la destruction de Spherus Magna

Ayant anticipé la destruction prévisible de la planète avant qu’elle ne survienne, à cause des propriétés du Protodermis en fusion, les Grands Êtres réalisèrent leur dernière création. Ils décidèrent de s’assurer qu’une telle catastrophe, menant tout droit à la quasi-extinction de leur civilisation, ne devrait jamais se reproduire sur aucun monde. Pour explorer et surveiller tous ces autres mondes, ils conçurent une réalisation ultime : un robot géant de la taille d’un astre et abritant son propre monde. Un univers artificiel constitué d’îles, d’océans, de continents, de millions de formes de vie, à l’intérieur même d’un corps totalement mécanique de plusieurs milliers de kilomètres de haut, capable de déplacer et altérer des planètes entières.

Ce géant mécanique était ce qu’on appelait l’Univers des Matoran, qui constituaient l’espèce principale, parmi d’autres (Toa, Vortixx, Skakdi, Rahi…), d’une nouvelle forme de vie inspirée par les Agori, créée par les Grands Êtres. Ceux-ci les considéraient, à l’échelle du robot-monde qui les abritait, comme des nanotechnologies créées pour faire fonctionner le géant mécanique, et lui permettre d’accomplir sa mission d’exploration et de préservation du cosmos. Ces créatures, au contraire de leurs modèles, étaient essentiellement composées de Protodermis à l’état solide et d’une moindre proportion reproduisant des tissus organiques. Aussi, certaines de ces espèces pouvaient puiser de nombreux pouvoirs et habilités de masques appelés Kanohi. Toutefois, même en dépit de leurs pouvoirs pour certains, la quasi-totalité des individus vivant dans ce monde ignoraient sa véritable nature, que l’on ne découvrit qu’à la fin du voyage.

Naissance de Mata Nui

Mata Nui contrôlant son corps originel, le Robot du Grand Esprit, debout au-dessus d'une planète aquatique
Mata Nui contrôlant son corps originel, le Robot du Grand Esprit, debout au-dessus d’une planète aquatique

Pour administrer cet univers clos et veiller sur ses habitants, les Grands Êtres donnèrent vie et placèrent à sa tête une entité bienveillante, Mata Nui, dont le nom signifiait « Le Grand Esprit ». Mata Nui fut perçut comme l’entité mystique de cet univers, en qui les Matoran avaient foi, bien que d’autres entités puissantes régissaient aussi leur vie, tels que Karzahni et Artakha, dont les royaumes représentaient respectivement une sorte d’enfer et de paradis pour les Matoran. Contrôlant ce corps phénoménal mécanique, Mata Nui était l’un des protagonistes les plus puissants de tout l’univers fictif de BIONICLE. Les capacités du géant céleste lui ont ainsi permis de surveiller les autres mondes de l’espace conformément à la volonté des Grands Êtres, qu’il explora pendant près de 100 000 ans.

Après avoir exploré et étudié le cosmos, l’autre mission de Mata Nui et de l’Univers Matoran était de revenir à l’endroit du Fracassement de Spherus Magna, afin de restaurer la planète fracassée. Ainsi, une fois le délai nécessaire à la stabilisation du système dévasté par la Guerre du Noyau, Mata Nui devait réunir Bara Magna, Bota Magna, et Aqua Magna, les trois fragments de la planète détruite ainsi que des millions d’astéroïdes, afin de reformer Spherus Magna. Une tâche qu’il ne pouvait accomplir que grâce aux puissances colossales du robot-monde et des capacités de terraformation du Protodermis en fusion.

Chute de la Ligue des Six Royaumes

La base du Makuta de Metru Nui, victorieux de la Ligue des Six Royaumes, ici protégée par un bataillon de Vahki
La base du Makuta de Metru Nui, victorieux de la Ligue des Six Royaumes, ici protégée par un bataillon de Vahki

Mais tout ne se passa pas comme prévu. Mata Nui étant à la fois l’esprit du géant mécanique et l’univers que celui-ci recelait, il était concerné par tout ce qui se passait en lui-même. De nombreuses espèces peuplant cet univers artificiel géant, bien que les chétifs Matoran en fussent l’espèce principale, ses cent mille ans d’existence furent jalonnés de multiples guerres et conflits. Parmi les organisations guerrières, l’une d’elles fut incarnée par une espèce créée dans les débuts de l’Univers Matoran, afin de faciliter la besogne de ces derniers : les puissants Makuta.

Dès leur avènement, les Makuta se sont constitués en confrérie, créant la faune qui allait peupler les mondes et aidant à les régir, afin que Mata Nui puisse se concentrer sur sa mission d’exploration du cosmos. La Confrérie contrecarra à ce titre les plans de la Ligue des Six Royaumes, une coalition de seigneurs de guerre nommés les Barraki, régnant jadis sur une grande partie de l’Univers Matoran, qui tenta de renverser le Grand Esprit. Par-delà les âges, la Confrérie des Makuta devint une organisation majeure de l’univers, et le régissait censément à travers les volontés de Mata Nui. 


Le Grand Cataclysme

La Trahison des Makuta

L'énergie du Makuta Teridax déclenchant le Grand Cataclysme, depuis l'imposant Colisée de Metru Nui
L’énergie du Makuta Teridax déclenchant le Grand Cataclysme, depuis l’imposant Colisée de Metru Nui

Mais au fil des millénaires les Makuta, qui commandaient l’élément de l’Ombre, changèrent de point de vue. Les Matoran n’avaient toujours eu de cesse que d’honorer Mata Nui et de le remercier pour sa bienveillance. Mais les Makuta finirent par ne plus accepter que Mata Nui reçoive tous les honneurs, alors que c’était eux qui sur le terrain aidaient les Matoran.

Ils se rebellèrent secrètement derrière le Makuta Teridax, connu comme le Makuta de Metru Nui, la cité des légendes, qui prit le pouvoir au sein de la Confrérie, et qui était le réel initiateur de cette jalousie. Complotant des millénaires durant, ils finirent par renverser Mata Nui, en mettant temporairement dans le coma les Matoran nécessaires au fonctionnement du robot-monde, et en l’endormant grâce à un virus répandu sur plusieurs siècles.

Son évanouissement provoqua l’écrasement du robot-monde sur Aqua Magna, où il resta en coma pendant 1000 ans. Cet événement fut appelé le « Grand Cataclysme », car l’écrasement provoqua d’énormes dégâts chaotiques dans l’univers à l’intérieur du géant. Mais le reste de ses habitants étaient toujours bien éveillés. Les Makuta tentèrent de prendre totalement le contrôle de l’univers en effaçant la mémoire des Matoran, espérant ainsi les réveiller en se présentant à eux comme leurs sauveurs.

L’Exode des Matoran

Les Rahkshi, fils des Makuta persécutant les Matoran sur l'île de Mata Nui à la recherche du Masque de Lumière
Les Rahkshi, fils des Makuta persécutant les Matoran sur l’île de Mata Nui à la recherche du Masque de Lumière

Cependant, des gardiens Toa, race protectrice des Matoran contrôlant les éléments aussi créée par les Grands Êtres, sauvèrent les Matoran, empêchant la réactivation du corps robotique de Mata Nui. Fuyant Metru Nui anéantie, les Toa Metru arrachèrent les Matoran à la Horde des Visorak venue assiéger la cité pour le compte de la Confrérie, et les firent sortir du robot-monde à la surface d’Aqua Magna. Du Protodermis en fusion y ayant fait apparaître une île sur le visage du corps robotique englouti, les Toa y sacrifièrent leurs pouvoirs pour réveiller les Matoran et devenir des Turaga.

Les Makuta, en la personne de leur chef, suivirent les Matoran à la surface pour tenter de les asservir par la force et, à défaut, les persécuter pendant un millénaire. C’est là que démarra la saga BIONICLE en 2001, avec l’arrivée des futurs Toa Nuva amnésiques sur « l’île de Mata Nui », où se trouvait le chef des Makuta pour le vaincre.

Après avoir affronté les essaims de Bohrok et la découverte du Masque de Lumière, qui permit de défaire en apparence le Makuta Teridax qui en gardait l’accès, les Toa ramenèrent les Matoran à Metru Nui. Rendant ainsi la mémoire de leur passé aux Matoran, ils y découvrirent leur véritable destinée. L’univers et Mata Nui n’étaient pas seulement endormis, ils étaient en train de mourir.

Le Réveil du Grand Esprit

Le Masque de Vie, qui permit de sauver et réveiller Mata Nui, ayant aussi le pouvoir d'annihiler l'univers entier
Le Masque de Vie, qui permit de sauver et réveiller Mata Nui, ayant aussi le pouvoir d’annihiler l’univers entier

Ainsi commença la quête pour le réveil de Mata Nui et réactiver cet univers dans le chaos, les menant sur l’île damnée de Voya Nui et aux confins de l’Univers Matoran. Ils y découvrirent d’autres ennemis ancestraux et d’autres factions millénaires tels que les Chasseurs de l’Ombre ou encore l’Ordre de Mata Nui, ainsi que le reste de la Confrérie des Makuta et ses légions. En chemin, les protecteurs des Matoran furent aidés par d’anciennes et nouvelles générations de Toa et d’autres puissants alliés.

Malheureusement, après le réveil tant attendu du Grand Esprit, les Toa et leurs nombreux alliés glanés au fil de périples à travers tout l’Univers Matoran, comprirent que les Makuta souhaitaient aussi réveiller Mata Nui. Mais ils voulaient réactiver le corps géant uniquement, et prendre place à son commandement, avant le réveil de l’entité censée le contrôler normalement. Le grand antagoniste de la saga, le Makuta Teridax, souverain de la Confrérie des Makuta, y parvint.

En prenant le contrôle de l’univers réactivé, Teridax atteignit un pouvoir sans limite, éliminant au passage le reste de ses frères Makuta pour régner seul et sans craindre ses pairs. Il bannit ensuite l’esprit de Mata Nui de l’Univers Matoran, l’enfermant dans un masque sacré jadis forgé par les Grands Êtres, le légendaire Masque de Vie, exilant celui-ci dans l’espace.


Le retour à Bara Magna

Découverte du Robot Prototype

La Bataille de Bara Magna opposant les armées Rahkshi, Skakdi et Skrall aux Toa, Glatorian et à leurs alliés
La Bataille de Bara Magna opposant les armées Rahkshi, Skakdi et Skrall aux Toa, Glatorian et à leurs alliés

Mata Nui débarqua sur Bara Magna, le plus gros vestige de Spherus Magna, utilisant les pouvoirs du Masque de Vie dans lequel son esprit fut enfermé pour prendre l’apparence d’un autochtone. Il y découvrit les survivants du Fracassement, les Agori et Glatorian, qu’il aida à se délivrer de la tyrannie des Skrall, et découvrit également les ruines d’un prototype de lui-même : un premier robot-monde. Crée 50 000 ans avant son ancien corps, ce prototype fut détruit à cause de sa source d’énergie trop instable et explosa en plusieurs morceaux. 

Grâce au soutien des Glatorian et Agori, qui ignoraient son identité, Mata Nui reconstruisit le prototype avec lequel il affronta le Makuta Teridax, désormais à la tête de son ancien corps le robot abritant l’Univers Matoran, lorsque celui-ci débarqua pour conquérir Bara Magna. Aux termes d’une bataille aussi bien entre les deux géants célestes qu’entre leurs armées de partisans à la surface de Bara Magna, Mata Nui parvint à vaincre le Makuta, endommageant très gravement son ancien corps.

Reformation de Spherus Magna

Tahu, Toa du Feu, s'adressant aux alliés de Mata Nui après avoir recueillis ses tout derniers mots
Tahu, Toa du Feu, s’adressant aux alliés de Mata Nui après avoir recueillis ses tout derniers mots

Après la mort de Teridax, les dommages que s’étaient infligés les deux robots furent si importants que le prototype s’effondra sur lui-même, après que Mata Nui l’ait utilisé pour accomplir sa mission de reformer Spherus Magna. Les habitants de l’Univers Matoran, quant à eux, abandonnèrent ce dernier n’étant désormais plus habitable, et s’établirent sur la nouvelle Spherus Magna avec les Agori, Glatorian, et Skrall. Mata Nui décida alors de se retirer du monde en laissant son esprit enfermé à nouveau dans le Masque de Vie, estimant qu’il n’avait pas su diriger les habitants de l’Univers Matoran et que ceux-ci devaient désormais tracer leur destinée eux-mêmes. En dernière volonté, il demanda aux Toa de retrouver les Grands Êtres. Ces derniers avaient en effet survécu pendant 100 000 ans sur le troisième fragment de la planète : Bota Magna.

Mais les Grands Êtres n’avaient pas prévu que leurs créations auraient une âme, une volonté à vivre libre et en paix. Certains d’entre eux n’acceptèrent pas que les Matoran, Toa et autres espèces biomécaniques qu’ils avaient créées, établissent une société nouvelle avec les Agori et autres natifs de Spherus Magna, après l’accomplissement de ce pourquoi ils avaient été créés. Au contraire, les Grands Êtres estimant qu’ils n’étaient que des créations faisant fonctionner un robot-monde qui n’était plus, avaient prévu qu’ils soient « désactivés » une fois leur devoir accompli…


Pour aller plus loin…

Logo de la Nuvapédia

Ainsi s’achevait la saga BIONICLE basée sur l’univers imaginé pour le Groupe LEGO, et développée au travers de nombreux romans par l’auteur Greg Farshtey.

Pour découvrir en détails ce lore qui a largement dépassé le cadre d’une franchise de jouets, et a fait palpiter le cœur de millions de fans pendant une décennie, rendez-vous sur l’encyclopédie aux 3000 pages Nuvapedia.fr !

Partager l'article :