Red Star Games, le collectif des fans de BIONICLE ambitieux

Un collectif anglophone de passionnés de BIONICLE qui anime de multiples projets de fans, s’inscrivant dans l’univers de la G1, a fêté ce mois-ci ses 2 ans. Artistes talentueux, auteurs, rédacteurs, designeurs 3D et même compositeurs musicaux… BIONIFIGS vous présente l’étendue de leurs travaux.

Ils ont lancé leur projet publiquement il y a 2 ans. Vous avez peut-être d’ailleurs déjà vu passer un de leurs concepts artistiques si vous fouinez de temps à autres le web à la recherche de fan-arts BIONICLE. Je veux bien sûr parler des gars de Red Star Games, les Jeux de l’Étoile Rouge en français. Pour les moins acclimatés à l’univers BIONICLE ou ceux qui n’auraient pas relevé la référence, l’Étoile Rouge est un élément caractéristique de l’univers de la G1, depuis le début de la saga en 2001, alors visible dans le ciel de l’Île de Mata Nui et suscitant pendant des années de nombreux mystères. Plus tard, les nombreux romans et l’histoire officielle accompagnant la sortie de figurines pendant près de 10 ans, ont révélé qu’il s’agissait d’un élément à part entière et autonome du robot-monde abritant l’Univers matoran. Une sorte de gigantesque module orbital se détachant de ce dernier pour stationner autour des mondes que ledit robot de la taille d’une planète explorait, et qui se greffait dans son dos pour voyager dans l’espace.

Mais trêve de cours d’astrophysique et de technologies des Grands êtres, ce nom choisi par le collectif sert surtout à nous indiquer que leur projet est radicalement ancré dans l’univers de la première (et seule véritable, aurais-je bien envie de dire…) génération de BIONICLE. Et c’est des plus appréciables. Car leur univers se veut, dans l’esprit, imprégné de la même richesse narrative et multi-canal qui a fait le sel du monde de BIONICLE pendant son âge d’or. Le crossmedia a en effet été l’une des clés du succès de la licence créée par le groupe LEGO avant que celui-ci ne la sous-exploite totalement, et les petits gars de Red Star Games entendent bien en jouer à leur manière. Ainsi, le collectif propose à la fois sa propre extension du lore officiel de BIONICLE (le lore étant l’ensemble de l’histoire et des éléments caractéristiques connus d’un univers de fiction), qui se veut conforme avec le canon de celui-ci, mais pas seulement. 

Cartes de jeu imaginées par l’équipe de RSG.

Concernant l’histoire explorée en elle-même justement, les Jeux de l’Étoile Rouge nous plongent juste après l’époque de la Guerre Civile Matoran, un événement relaté dans l’univers étendu de BIONICLE connu des fans les plus passionnés, mais pas toujours de ceux qui se sont contentés de l’histoire principale, développée pendant une décennie autour des figurines. Il s’agit d’une véritable guerre civile multi-factions entre les six divisions de la cité de Metru Nui et les six catégories de Matoran y résidant, survenue près de 80.000 ans avant l’époque les événements du film BIONICLE Le Masque de Lumière. Laquelle s’est terminée par l’intervention du Makuta Teridax (LE Makuta que tous les fans connaissent. Oui, oui…), alors second de la Confrérie éponyme, qui enferma une partie importante des belligérants dans les Archives, pour lâcher sur eux les pires bêtes Rahi s’y trouvant, causant ce qu’on appellera plus tard le Massacre des Archives… Comme d’habitude, la Nuvapedia est votre meilleure alliée pour vous régaler de ces récits de l’histoire officielle de BIONICLE parfois méconnus des fans francophones, mais revenons à nos moutons.

Personnages de l’univers de BIONICLE RSG

Non content de développer son histoire compatible avec l’histoire canonique de la licence et pleinement intégrée en son seing, le groupe a aussi développé un JDR sur table – ou jeu de rôle, pour les non initiés – reposant sur le D20 System (système de Dés à 20 faces de Donjons et Dragons 3, né à la même époque que BIONICLE), baptisé Doronai Nui. Allant de pair, les membres de Red Star Games ont aussi créé leurs Cartes Kanohi à jouer, reprenant le terme de la langue Matoran désignant les masques de pouvoirs portés par la plupart des personnages de BIONICLE. Des masques Kanohi que l’équipe RSG propose d’ailleurs de réaliser et d’acquérir via sa Forge de l’Étoile Rouge, grâce aux joies de l’impression 3D, et de la plateforme Shapeways. Également, l’univers de Red Star Games bénéficie de compositions musicales d’excellente facture. Et puisqu’on en est à parler expérience auditives, pour son second anniversaire, le collectif a annoncé la première saison de sa nouvelle série audio : L’Ombre du Colisée. Celle-ci complétant le récit principal narré par les Akutana, un groupe fictif inventé par les gars de RSG, qui relate quelques informations sur les événements explorés par ce projet ambitieux.

Bref. Un concept structuré et novateur avec de belles choses à proposer, de talentueux contributeurs, narrativement très bien délivré et immersif à souhait, sur une des périodes à la fois les plus sombres et les moins explorées de l’univers BIONICLE, le tout avec un sublime site officiel du projet et en prime de superbes vidéos… Que LEGO ait donné son accord pour ça ou non, on aime !

Partager l'article :
À propos de l'auteur : Fondateur du futur Bionifigs en 2006, ayant initié de multiples projets tels que l'encyclopédie en français BIONICLE Nuvapedia, les Conventions nationales de fans en France et plusieurs concours internationaux. Président du Fanclub français de BIONICLE de 2012 à 2017... Rare version d'Exo-Toa avec des genoux.
S’abonner
Notifier de
guest
2 Commentaires
Plus récent
Plus anciens Meilleur vote
Inline Feedbacks
View all comments
Tonysan
Tonysan
9 juillet 2019 20:56

Jamais entendu parler d’eux, un très gros merci pour cette découverte ! Un JdR et des jeux de cartes, je suis déjà plus que convaincu par ce projet qui anime encore et toujours cette passion pour BIONICLE même 8 ans après la fin de la gamme. Ce projet me rappelle ces fans qui essaient de ressusciter les médias abandonnés par LEGO tel que le BioMedia Project ou l’équipe qui restaure le jeu Legends of Mata Nui (qui a récemment eu son build final apparemment), RSG donne sa touche d’originalité dans le fandom encore vivant. Cependant je trouve pas de mention… Lire la suite »

Dracojo
Dracojo
7 juillet 2019 15:51

ça fait vraiment plaisir de voir que la communauté reste active, même encore aujourd’hui, malgré la mort (par deux fois…) de la franchise.
ça donne vraiment envie de s’y investir d’autant plus, merci beaucoup pour ce partage !